SPD, Verts et FDP négocient la stratégie numérique du futur gouvernement de coalition

L’Allemagne débat depuis plusieurs mois du retard qu’elle a pris dans sa transition numérique. La « transformation numérique » figure en bonne place dans les négociations pour la formation du futur gouvernement. Les Verts, le FDP et le SPD s’accordent pour en faire une priorité de la future coalition. 

La société allemande a découvert avec stupeur le sous-équipement numérique de son système de santé publique.

« La persistance du fax dans les administrations est devenu le symbole de ce retard. La presse ironise sur la « fax Republik ». « L’Allemagne en a assez des télécopies » . Quand on parcourt les administrations, on a l’impression d’être transporté dans les années 1970. Les télécopieurs ronronnent, des coursiers distribuent le courrier dans les couloirs. La pandémie a mis en lumière la catastrophe allemande en matière d’e-gouvernement » .

Les services de santé se débattent depuis 18 mois avec un enchevêtrement de systèmes d’information. Angela Merkel avait reconnu, le 25 mars, l’échec de la transformation numérique du système de santé. 

Dans un rapport (Numérisation en Allemagne – leçons tirées de la pandémie COVID-19), le conseil des experts du ministère de l’économie élargit ce diagnostic à l’ensemble de la société : « La pandémie de Corona a impitoyablement exposé le retard de l’Allemagne en matière de transformation numérique dans de nombreux domaines. Ces faiblesses ont massivement entravé une réponse politique efficace à la crise et à la limitation des dommages économiques. Après avoir surmonté la pandémie, il faudra s’attaquer a la transformation numérique de manière accélérée ».

Verts, SPD et FDP confrontent leurs propositions numériques

Pour les élections de septembre dernier, tous les partis avaient affuté leurs propositions numériques » : administration numérique, cybersécurité, équipement informatique des écoles, très haut débit, protection des données… La radio publique bavaroise a comptabilisé les occurrences du « numérisation » dans les programmes : 40 occurrences dans le programme des Verts, 32 dans celui de la CDU, 27, 18 et 17 pour le FDP et le SPD

Un sondage a même été réalisé pour savoir a quel parti les allemands faisant le plus confiance pour faire avancer la numérisation : 25 % font confiance au FDP, 19% aux Grünen, 14% à la CDU, 9% au SPD. Les zones blanches, la cybersécurité et la santé figurent en tête des enjeux les plus urgents.

FDP, Verts et SPD s’accordent pour accélérer le déploiement de la fibre (la « société du. Gigabit ») : les sociaux-démocrates proposent un tarif social d’accès au réseau pour les citoyens à faibles revenus, pour les élèves et les étudiants. « Une infrastructure numérique de classe mondiale »).

Numérisation des services publics

Tous trois s’accordent pour dématérialiser les administrations. Le FDP propose la mise en place d’un portail qui donnerait accès aux données personnelles que l’État détient : ce portail permettrait de mettre en œuvre le principe « dites le nous une fois ». Les Verts avancent l’idée d’un « État-providence numérique proactif » qui simplifie l’accès aux services publics en ligne, notamment dans les domaines de la santé et de la justice : ils proposent une carte d’identité gratuite sur le smartphone afin de s’identifier et de signer numériquement, ainsi qu’un dossier médical personnel. Pour le SPD, « les citoyens devraient pouvoir contrôler quelles autorités accèdent à leurs données et à quel moment, en attribuant et en révoquant eux-mêmes les autorisations ». Le FDP mise sur l’intelligence artificielle : « d’ici 2025, chaque ministère devrait identifier et mettre en œuvre dix cas d’utilisation spécifiques de l’IA dans son domaine de compétence ». Le SPD affiche son attachement à « l’autodétermination informationnelle » et souhaite que « données soient rendues utilisables pour des innovations et des services numériques orientés vers le bien-être public ».

Pour les Verts, « la numérisation est, avec le développement durable (Nachhaltigkeit), la plus grande transformation du 21e siècle. Nous voulons le concevoir de telle sorte qu’elle permette la participation sociale, les libertés et les innovations écologiques et sociales ». Le numérique traverse, comme un fil rouge, tous les chapitres de leur programme : protection du climat, droit du travail, éducation, santé, réseau ferroviaire, coopération internationale. Leur manifeste numérique, titré « façonner le numérique », met l’accent sur la régulation du « pouvoir de marché excessif des géants de l’Internet » : surveillance des acquisitions, acquisitions, interopérabilité, portabilité des données, ouverture des interfaces. 

Pour le SPD, les algorithmes qui suggèrent des produits ou prennent des décisions doivent être « transparents et non discriminatoires ». L’objectif d’une décision algorithmique doit être défini de manière claire et vérifiable. Cela nécessite une réglementation et une supervision rigoureuse.

SPD et Verts s’accordent autour du numérique éducatif : équipement des établissements, des élèves « les tablettes ou les ordinateurs portables devraient devenir une évidence pour l’apprentissage, expliquent les Verts qui souhaitent améliorer la formation numérique des enseignants ». Chaque élève doit disposer d’un appareil numérique avec accès en ligne, ajoute le SPD, qui souhaite que les ressources pédagogiques soient disponibles sur une plate-forme open source. 

Un ministère de la transformation numérique ?

Le FDP est le seul parmi les trois futurs partenaires a revendiquer la création d’un ministère de la transformation numérique « qui regroupe les compétences afin d’utiliser les effets de synergie et d’obtenir un gouvernement plus léger et plus efficace ». L’idée d’un ministère numérique indépendant et fort recueille le soutien de 69% des électeurs. 

Sources

FAZ: Die Knackpunkte zwischen SPD, Grünen und FDP

BR24 : Digitalisierung im Wahlkampf: Das wollen die Parteien

HandelsBlatt : Digitale Verwaltung: Deutschland hat das Faxen dicke

Conseil des experts du ministére de l’économie : Numérisation en Allemagne – leçons tirées de la pandémie COVID-19

Sondage de BitKom: Digitalpolitik: Lindner, Habeck, Scholz und Söder wird am meisten zugetraut

Grünen :  Wir gestalten die Digitalisierung

Articles du blog Quelle force sanitaire

 Angela Merkel devant le Bundestag reconnait l’échec de la transformation numérique du système de santé allemand

Allemagne : les centres de santé examinent et re-saisissent chaque jour à la main des milliers de fax à la main

Le système de santé allemand combat le Covid19 avec du papier, des stylos et des télécopieurs

Ce contenu a été publié dans Non classé par MR. Mettez-le en favori avec son permalien.

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s